Auteur Zé Mendes
Illustrateurs Carlos Eduardo Justino, Vinicius Menezes, Tom Ventre
Langue FR

Les règles et avis

L’avis de Gus & Co 

Ressources

RESSOURCES

Les règles au format PDF

Livret historique au format PDF

La FAQ au format PDF

Nouvelles maps pour Brazil (Solo et 2 joueurs) PDF

Liens

Fiche Tric Trac

Fiche BGG

ERRATUM:

Les scieries ont un coût de construction de 1 Canne à Sucre OU 1 café, comme indiqué sur le plateau individuel (Seulement la canne à sucre dans le rappel de la règle, il manque la possibilité du café)

FAQ:

Actions

Construire
Q. Une fois que j’ai amélioré cette action, puis-je remplacer toutes les ressources de base nécessaires à la construction par d’autres, ou bien par une seule ? 
R. Toutes les ressources sont remplaçables, sauf l’or et la science.

Recruter
Q. Avec Alphonse Ier ou Napoléon, puis-je déclarer l’action Recruter pour piocher une carte Combat afin de la dépenser pour payer le coût de recrutement d’une unité ?
R. Non, c’est impossible : ce serait profiter du bonus de l’action pour réaliser l’action qui vous offre ce bonus. Vous pouvez par contre piocher une carte Combat pour l’utiliser plus tard.

Échanger
Q. Puisque l’or remplace n’importe quelle ressource, puis-je échanger 2 or (en lieu et place de 2 coton ou 2 café) contre 2 or + 1 carte Or, créant ainsi une boucle infinie qui briserait le continuum espace-temps ?
R. Non. Lorsque vous faites une action Échanger, vous devez échanger spécifiquement les ressources demandées (ici, 2 coton ou 2 café, ou 1 de chaque, contre 2 or et 1 carte Or).

Importer / Échanger : Bonus d’action
Q. Le bonus pour les actions importer et échanger, est d’avoir +1 en attaque et +2 en défense. Combien de temps reste valable ce bonus ? 
R. Ce bonus est valable pour TOUTES vos unités tant que le pion action reste sur l’une de ces arches importer ou échanger de votre plateau individuel.

Action gratuite
Q. Si une carte Or m’offre une action gratuite, puis-je la jouer dès que je la pioche ? Y a-t-il une limite d’actions gratuites par tour ?
R. Vous pouvez utiliser une carte Or qui vous offre une action gratuite dès que vous la piochez. La seule limite d’actions gratuites par tour est le nombre de cartes que vous pouvez avoir en main (3 max.).

Bâtiments
Q. Quel est le coût de construction d’une scierie ? La règle indique 1 sucre mais les plateaux Joueur indiquent 1 sucre ou 1 café.
R. Une scierie coûte 1 sucre ou 1 café.

Cartes Or
Q. Faut-il révéler les cartes Or une fois acquises en les plaçant visibles devant soi ? 
R. Non, elles restent en main jusqu’à utilisation. Celles donnant des points de victoire sont révélées en fin de partie, si on ne les a pas utilisées.

Combat
Q. Puis-je attaquer deux fois lors du même tour : une fois avec mon déplacement gratuit, et une fois avec le déplacement supplémentaire ?
R. Oui, dans n’importe quel ordre.

Q. Quelle est la puissance de feu d’un bâtiment ou d’une ville non défendu(e) ?
R. Règle d’or : la puissance de feu d’une tuile est sa valeur actuelle en PV. Par défaut, c’est donc la valeur imprimée sur la tuile. Ainsi un bâtiment qui rapporte 2 PV a une PF de 2, même si aucune unité n’est dessus.

Note importante : certains pouvoirs, tableaux ou palais font augmenter cette valeur !
* Les 3 premiers comptoirs d’Isabelle Ire et les 3 premiers champs de J-Maurice de Nassau valent 3 PV, donc 3 PF. Les 3 premières scieries de Manuel Ier valent 2 PV donc 2 PF.
* Tous les tableaux qui font augmenter la valeur en PV d’un bâtiment augmentent d’autant sa puissance de feu.
* Les palais III et IV augmentent la valeur (et donc la puissance de feu) de vos fonderies et plantations de +1. 

Q. Si j’attaque avec un grenadier ou un canon depuis un bâtiment / une ville, dois-je ajouter la valeur du bâtiment / de la ville à ma puissance de feu ?
R. Oui.

Q. En utilisant la carte « Reddition » pour annuler le combat. Est-ce que l’attaquant remet ses unités sur sa case de départ d’où il venait ou sur sa capitale ou sur son plateau ? Puis-je le payer avec un Coton au lieu d’un or, si j’ai le tableau « Dragāo do Mar » ?
R. Le joueur remet ses unités sur la case d’où il venait. Et oui, il peut être payé avec un coton.

Q. Comment résoudre un combat lancé depuis une case qui abrite à la fois des unités de contact (archer, templier, cavalier, monarque etc.) et des unités à distance (grenadier, canon) ?
R. Vous pouvez résoudre un combat classique (en déplaçant vos unités) ou attaquer à distance. Si vous attaquez à distance, faites la somme de la puissance de toutes vos unités (même celles de contact) pour déterminer votre puissance de feu totale. Si vous êtes sur un bâtiment ou une ville, n’oubliez pas d’ajouter aussi sa valeur à votre puissance de feu. Attention : pour attaquer à distance, vous devez utiliser votre déplacement gratuit.

Q. Puis-je rénover un bâtiment ennemi que j’occupe avec mes unités, pour le retourner ou lancer une production ?
R. Non. S’il y a déjà des ressources dessus, vous pouvez les dépenser, mais vous ne pouvez pas en générer de nouvelles.

Q. Comment fonctionne le combat contre les Bandeiras 
R. Lorsque vous entrez sur une tuile Bandeiras, observez sa puissance de feu (indiquée dans les lauriers grisés). Toutes vos unités présentes sur la tuile peuvent combattre. Si vous combattez, vous pouvez engager tous vos bonus pour atteindre la valeur de combat de la tuile Bandeiras (égaler ou dépasser). Si vous gagnez, vous remportez la récompense indiquée en bas de la tuile (attention : la puissance de feu de la tuile Bandeiras n’est PAS une récompense en PV). Si vous perdez, rien ne se passe. Si vous avez joué des cartes Combat, elles sont perdues. Si vous souhaitez recombattre les Bandeiras, vous pourrez le faire au prochain tour en utilisant un déplacement gratuit.

Q. Puis-je attaquer un adversaire qui est sur une tuile Bandeiras, puis les Bandeiras eux-mêmes, dans le même tour ?
R. Non. Il vous faudrait deux déplacements, dont un vers une plaine, pour cela.

Décompte des points
Q. Est-ce que je marque tout de même les points de mes unités militaires vaincues ?
R. Oui. Une fois recrutée, une unité rapportera les PV qui lui sont associés, quoi qu’il arrive. Une unité vaincue regagne votre plateau mais vous ne devez pas la remettre sur son emplacement.

Q. Si mon palais m’offre des PV supplémentaires pour des fonderies (III) ou plantations (IV), est-ce que je gagne ces PV pour les fonderies ou plantations ennemies occupées par mes troupes ?
R. Non. Il s’agit uniquement des fonderies et/ou plantations que vous avez construites, et qui sont toujours sous votre contrôle. Notez aussi qu’en gagnant de la valeur en PV, vos fonderies et/ou plantations gagnent aussi +1 en puissance de feu.

Q. Durant la partie j’ai pioché 2 nouvelles cartes missions de l’ère 3. En fin de partie puis-je scorer les objectifs accomplis des 3 cartes ou d’une seule ?
R. Toutes les cartes sont décomptées

Déplacements
Q. Doit-on faire le déplacement gratuit avant le déplacement bonus de l’action ? 
R. Non, ils sont optionnels chacun et peuvent être fait dans l’ordre de son choix. Ils sont toutefois réalisés après l’action.

Fin du jeu
Q. Qu’entend-on par “terminer la manche en cours” une fois qu’un joueur annonce qu’il a rempli sa mission de l’Ère III ?
R. On termine le tour de table jusqu’à revenir au premier joueur de manière à ce que chaque joueur ait joué le même nombre de tours. Ainsi, à 4 joueurs, si le 3e joueur annonce qu’il a rempli sa mission de l’Ère III, seul le 4e joueur a l’occasion de jouer son tour, puis la partie s’arrête. Si c’est le 4e joueur qui fait une telle annonce, la partie s’arrête immédiatement après son tour.

Missions
Q. Je ne peux plus accomplir ma mission de l’Ère I (par ex. par manque de terrains disponibles). Puis-je tout de même compléter celle de l’Ère II ou III ? 
R. Oui.

Q. Si une mission me demande d’avoir une ville (ou tout autre bâtiment spécifique) et que je viens occuper une ville adverse (ou le bâtiment demandé), considère-t-on que la mission est remplie ? 
R. Oui.

Q. Puis-je accomplir une mission remportée par une tuile découverte Quilombo et ainsi construire un palais
R. Oui.

Monarques
Q.
 Comment compter les “trois premiers bâtiments” des monarques qui bénéficient d’avantages sur ceux-ci (Manuel IerIsabelle Ire et J-Maurice de Nassau) ? Par ex. si Manuel Ier fait une scierie, la rénove en comptoir, puis le re-rénove en scierie, s’agit-il de sa 2e scierie ?
R. Non. Vous devez considérer que le bonus s’applique aux 3 premières tuiles de ce type de bâtiment. Notez aussi que ce bonus est permanent. La première scierie de Manuel Ier produit 2 bois + 1 or dès sa construction. S’il la rénove en comptoir, puis de nouveau en scierie, elle produira de nouveau 2 bois +1 or, et ainsi de suite. Il reste cependant plus intéressant d’essayer de construire plusieurs scieries car chacune vaudra 2 PV, alors qu’en rénovant trois fois de suite la même scierie, vous n’aurez qu’une seule scierie à 2 PV.

Astuce : placez 3 marqueurs sur votre Monarque au début de la partie (par ex. les marqueurs +1). À chaque fois que vous construisez le bâtiment associé à votre Monarque, déplacez 1 marqueur dessus. Ainsi, vous tiendrez facilement le compte des trois bâtiments auxquels vous avez droit, et vous vous souviendrez de leur bonus. Il reste de toute façon rare qu’un joueur construise plus de 3 bâtiments identiques.

Palais
Q.
 Doit-on construire les palais dans l’ordre ?
R. Non, on construit celui que l’on veut dès qu’on réalise une carte mission. Toutefois, il faut respecter les règles de pose.

Tableaux
Q. Certains tableaux n’ont pas de coût ? 
R. Ils sont gratuits, il faut tout de même réaliser l’action pour les acquérir

Divers
Q. Une fois retournés, les jetons de l’Ère I et II fournissent un bonus (exploration et carte Combat). Quand ce bonus s’exerce-t-il ?
R. Lors de la phase de déplacement (et non pendant la phase d’action).

Q. Ai-je le droit de dépasser, même temporairement, ma limite de cartes et de ressources ?
R. Oui, vous pouvez rassembler plus de 5 ressources ou plus de cartes Or / Combat, mais alors vous devez immédiatement défausser l’excédent.

Q : Peut-on créer de nouvelles maps librement ?
R : Absolument ! Libre à vous de les disposer, d’en rajouter ou en enlever.

SLEEVES :

48 pour format 63.5 x 88

44 pour format 41×63

BRAZIL : Impérial

picto-time  100 min  14+  1 à 4 joueurs

Brazil en résumé...

Dans Brazil : Imperial, vous devez construire des bâtiments, gérer les ressources, explorer les terres, créer des échanges commerciaux, acquérir le soutien des plus grandes personnalités du pays, et recruter une puissante armée pour protéger vos intérêts contre les États rivaux.

Si vous faites les bons choix, vous pourrez accomplir des missions pour passer à une ère plus avancée, en recevant de nouvelles options intéressantes de développement et de points de victoire. Au final, le meilleur monarque reçoit le titre d’empereur brésilien et construit une nouvelle ère de prospérité et de paix !

Brazil : Imperial a été développé avec le concept d’être «Euro X», un nouveau style de jeu qui combine les Eurogames (dans lesquels vous collectez et gérez des ressources) et les jeux 4x (dans lesquels vous explorez, étendez, exploitez et exterminez). À chaque partie, vous pouvez vous concentrer sur la gestion des ressources, le combat ou une combinaison des deux, en fonction de votre choix de monarque et des autres joueurs.

Brazil en détail...

Dans BRAZIL Impérial, vous retracez l’évolution historique du Brésil depuis la colonisation. Chaque joueur démarre avec un personnage important : le Monarque et une première ville qui sera sa capitale.

Le Brésil n’est pas encore conquis par les nouveaux colons et le territoire, constitué de plateaux modulaires, sera à découvrir en y envoyant des unités.

Avec les tuiles modulaires, les joueurs pourront alors créer différents territoires avec des assemblages, des tailles qui vont varier selon le nombre d’adversaires. On peut tout aussi bien y inclure de l’eau ou pas, selon que l’on veut ou non, une interaction forte.

Chaque joueur aura donc un monarque parmi un choix de 2 ou 4 possédant chacun un pouvoir différent, ainsi qu’un plateau « actions » individuel. Chaque plateau permettra avec des actions de recruter des unités militaires, de réaliser des produits finis et d’ériger des palais dans sa colonie.

Ce plateau sert surtout à sélectionner une action parmi 7. Ainsi on pourra :

–  recruter une ou plusieurs unités militaires et obtenir des cartes de combats qui seront des bonus en cas de conflit. Ces unités permettront aussi d’explorer le territoire.

– Acheter des « tableaux », ce sont des personnages ou des éléments qui apporteront des bonus, des pouvoirs, des renforts

– Construire des bâtiments ou ériger des villes. Ces bâtiments permettront de produire des ressources issues du terrain où ils sont construits. Mais aussi de produire de l’or ou obtenir de la science, tous deus nécessaires pour débloquer les meilleures options du jeu.

– Relancer une production et/ou améliorer un bâtiment dont on a épuisé les ressources

– Créer des produits finis, source de points mais aussi permettant d’améliorer nos actions en plaçant le bonus produits dans une arche d’action.

– Importer une ressource au cas où l’on tombe à court

– Faire des échanges de ressources pour en avoir plus

Peu à Peu, les monarques vont s’étendre par les constructions leur colonie. Les bâtiments produisent alors des ressources qui permettront d’en construire d’autres, de recruter des unités militaires et aussi pour débloquer des produits finis.

A chaque tour, un joueur pourra déplacer une unité gratuitement et de réaliser éventuellement un second déplacement selon le type de terrain. Ces unités vont alors explorer le territoire pour révéler des « tuiles découvertes » qui donneront toutes sortes de bonus.

On y trouvera des espèces animales, des bandits à combattre, des ressources à dénicher, des terrains plus propices à la construction, etc…

Les joueurs jouent sur 3 ères, devenant de plus en plus puissants grâce aux « tableaux » acquis, à l’exploitation des ressources et l’amélioration de leurs actions.

Une ère prendra fin, lorsqu’un joueur aura complété tous les éléments requis sur une carte « Mission ». En posant ces cartes, elles donneront des points, mais permettront aussi de construire des palais source également de points et bien sûr de passer à l’ère suivante.

Rien n’interdira un joueur de terminer une mission d’une ère précédente pour, lui aussi, poser ses palais. Toutefois, la partie prendra fin à l’issue d’une mission de l’ère III accomplie.

Les unités militaires ont aussi leur mot à dire. Il ne s’agira pas d’écraser un adversaire et les combats ne seront pas « punitifs ». Toutefois, les unités permettront de découvrir le territoire, de créer des villes qui serviront de nouveaux points de départ à son empire, de repousser des unités ennemies, et voir même d’occuper des bâtiments adverses.

Les combats se feront de manière simple dont les forces seront calculées en fonction des unités, du bâtiment défendue et de notre main de cartes combats qui apporteront des bénéfices plus ou moins forts et donc, de semer le doute avant d’engager un combat.

Les unités détruites devront être recrutées de nouveau mais sans devoir la repayer. Toutefois, elles devront repartir depuis la capitale.

Certaines unités auront des capacités propres comme la faculté de transporter des troupes en se déplaçant, de construire des villes ou encore d’attaquer à distance. Mais comme depuis toujours, les guerres coûtent cher.

A vous de les utiliser à bon escient et occuper une tuile ennemie au bon moment.

A l’issue des 3 ères, les joueurs procèdent alors au décompte final qui tiendra compte des constructions, des unités militaires et des produits finis activés, des « tableaux » acquis, des découvertes effectuées, des palais érigés et enfin des missions réalisées.

Le joueur ayant le plus de points devient alors le plus puissant des monarques du Brésil.

Brazil Impérial est un jeu très fluide à l’iconographie bien faite pour se rappeler des actions et des coûts. Enfin, on trouvera, dans la boite, un  petit livret qui présente chaque monarque et leur influence sur le Brésil.

A vous de jouer !

Contactez-nous

Besoin d'une info ou d'un conseil, Super Meeple est là !