Auteurs Nicolas De Oliveira
Illustrateur Fabrice Weiss
Langue FR

Ressources

Les règles V2.0 au PDF

FAQ

Q : Comment récupérer un bonus ?

R : On utilise l’action prendre un tableau, mais on prend une carte bonus au lieu d’un tableau (errata corrigé dans la V2.0 des règles)

Q : Comment mettre en place les cartes bonus et les renouveler ?

R : On en met 4 comme les tableaux, et elles sont complétées (ou renouvelées) comme pour les tableaux.

Q : Je tombe en rupture de cubes de pigment, que faire ?

R : Avez-vous bien remis en place les cubes des tableaux terminés dans la réserve ?

Couleurs de Paris

picto-time  45-60 min 10+2 à 4 joueurs

Couleurs de Paris, en résumé...

Dans  COULEURS DE PARIS, vous allez devenir artiste peintre. Une compétition amicale entre plusieurs peintres est lancée au « Bateau Lavoir » à Paris, un grand atelier de Montmartre où se retrouvent plusieurs artistes. Les journaux ont été informés de ce challenge, une bonne occasion de devenir célèbre et, qui sait, suivre les traces de Cézanne, Toulouse-Lautrec, Monet ou Renoir…

COULEURS DE PARIS est un jeu de gestion, qui s’appuie sur le domaine de la peinture, où vous allez devoir manipuler judicieusement vos tubes de peintures, le temps passé, les mélanges et les toiles pour créer des œuvres.

C’est un jeu de placement-action dont l’originalité tient dans une roue d’actions qui avance à chaque tour avec laquelle il faut anticiper les actions et les placements futurs.

La seconde subtilité est qu’un assistant reste en place entre deux manches et permet d’anticiper une action.

La partie prendra fin dès qu’un joueur aura peint deux tableaux ou que les cubes de couleurs ultimes sont épuisés. On compte alors les points pour déterminer le vainqueur en tenant compte des toiles réalisées, des outils améliorés et des mélanges créés.

J'aurais voulu être un artiste

Paris 1931…

Vous déballez votre chevalet, dépliez votre petit tabouret et ouvrez votre précieuse mallette de peintures et pinceaux.

« Ce serait tellement incroyable que mes peintures deviennent célèbres… »

Tout à coup, une idée vous vient en tête ! Et pourquoi ne pas organiser un concours avec vos amis peintres de l’atelier ? On ferait venir les journalistes, ils prendraient quelques photos, parleraient de nous et qui sait, on deviendrait peut-être célèbre !

Quelques jours plus tard, le concours fut lancé. Les journalistes étaient au rendez-vous, le challenge était à la hauteur.

Couleurs de Paris prend place dans le vieux Paris, avec un thème original, celui de la peinture artistique. Mais cette fois, vous n’aurez pas tout votre temps pour vous attirer la faveur des journalistes.

Vous allez devoir réaliser de beaux tableaux qui vous rapporteront des points de prestige, mais pas seulement. En effet, vous mélangerez vos couleurs primaires puis secondaires pour obtenir des mélanges subtils, représentés ici par des cubes noirs. Ceux-ci seront également source de points de prestige.

Enfin, l’amélioration de vos outils apportera également des bonus sous forme de prestige et/ou d’assistants supplémentaires.

Un jeu de placement, mais pas seulement !

En effet, couleurs de paris est un jeu de « placement d’ouvriers ». Ici ce sont des assistants qui vous aident à l’atelier. Chaque joueur en aura trois dès le départ.

Tour à tour, les peintres programment alors leurs assistants sur un plateau rond contenant diverses actions. Certaines auront un emplacement unique, d’autres plusieurs, mais tout cela va changer au cours de la partie !

Les actions sont simples à comprendre. On pourra notamment prendre de la peinture de couleur primaire, faire des mélanges de couleurs pour obtenir des couleurs secondaires, et même un mélange ultime pour avoir un cube noir, source de points de prestige.

Comme nous sommes des peintres, on pourra bien sûr, prendre des toiles, et enfin, commencer à peindre en déposant des cubes de couleurs comme il est demandé sur chaque tableau. Plus les couleurs sont complexes, plus la toile aura du prestige.

Comme la puissance de ces actions va dépendre de nos outils, il y aura des actions pour les améliorer. D’ailleurs à certains niveaux d’amélioration, nous gagnerons encore du prestige, voire même débloquer de nouveaux assistants.

Avoir les bons outils !

Une fois, les actions planifiées, chaque joueur, tour à tour, en exécute une parmi celles programmées. Dans Couleurs de Paris, être le premier joueur a stratégiquement un avantage. C’est pourquoi, une action permet de le devenir.

On pourra également prendre une couleur « neutre » blanche qui nous permettra d’accélérer un peu la réalisation des tableaux mais en contrepartie générera des malus de points. Ces cubes permettent aussi d’améliorer nos outils à moindre coût.

Les joueurs tenteront alors d’aller le plus vite possible tout en accumulant le plus de prestige. Bref, tout cela est un peu une question d’équilibre entre vitesse avec les autres peintres et la qualité de ses tableaux et outils.

Tu me fais tourner la tête...

Mais la grande subtilité de Couleurs de Paris, vient de sa roue d’actions !

En effet, à chaque fin de manche, les joueurs ne vont pas récupérer tous leurs ouvriers et devront en laisser un sur le plateau d’actions.

La roue des actions va alors tourner. Une rotation dont il ne faut pas négliger l’anticipation pour enchaîner au mieux ses effets sans perdre de temps ! Chaque action inutile nous fait prendre du retard et peuvent nous conduire à la défaite.

D’ailleurs une action particulière permettra de jouer sur cette rotation, mais n’oubliez pas que, pendant ce temps, l’assistant ne fait rien d’autre !

Clic Clac, En première page !

La partie prendra fin lorsqu’un joueur aura complété deux tableaux ou que le cinquième mélange ultime (cube noir) aura été pris de la réserve.

Chacun procède alors à son décompte et gare à vous, si vous n’avez pas complété à temps une toile !

L’artiste le plus prestigieux remporte alors la partie et aura sa photo en première page des journaux !

Un jeu à la mécanique originale

Couleurs de Paris est un jeu aux règles faciles à prendre en main, mais stratégique. La rapidité et l’anticipation d’actions vous captiveront dans la course au prestige.

Fort de ces atouts, il plait aussi bien au public aguerri, qu’au joueur débutant.

Il s’accompagne également de deux variantes. Celle de cartes bonus, que l’on peut acquérir à l’aide de cubes blancs et donnant des actions supplémentaires. Une autre permettant d’entrer dans le rôle d’un artiste célèbre et obtenir un pouvoir conséquent, chacun différent, pour la partie.

Il ne vous reste plus qu’à préparer vos pinceaux et en route pour l’atelier du ‘Bateau Lavoir’ !

Contactez-nous

Besoin d'une info ou d'un conseil, Super Meeple est là !